L’importance de la libre concurrence dans le monde des affaires

Le développement économique basé sur le principe capitaliste est fondé sur la libre concurrence. Cette liberté s’applique surtout dans le domaine financier, mais encore plus fortement dans le domaine commercial. Bien que les règles établies aient été faites afin de garder un bon niveau compétitivité commercial, certaines pratiques anticoncurrentielles subsistent toujours.

La concurrence déloyale, un fléau qui touche même les petits commerces

Dans le monde des affaires, la libre concurrence est le maitre mot qui dicte son développement. Néanmoins, cette libre concurrence est réglée par des lois qui limitent la liberté de chacun dans ses actions afin de garder une neutralité concurrentielle. Ainsi, la libre concurrence oblige chaque entité à bannir tout acte anticoncurrentiel. Dans la pratique, de nombreux commerce ou encore homme d’affaires font appel à des pratiques commerciales abusives qui nuisent à la concurrence. Ces actes ou pratiques s’incorporent dans ce qu’on appelle : concurrence déloyale. Dans les agissements les plus courants, on distique :

  • Publicité abusive qui dénigre la concurrence,
  • L’imitation de caractéristique ou produit,
  • La désorganisation par l’intermédiaire de scandale ou de débauche,
  • Le parasitisme dont la pratique est de profiter des efforts de la concurrence ou d’autres secteurs.

Le problème d’abus de position dominante

Après la concurrence déloyale qui use supercherie et abus en tout genre, on a l’abus de position dominante. L’abus de position dominante constitue l’une des pratiques anticoncurrentielles les plus sévèrement punies par la loi. Cette situation apparait lorsqu’une entité profite de sa situation (pouvoir) afin d’enrayer toute concurrence. De ce faite, il nuit à liberté de la concurrence dans le but de soit enrayer toute adversaire, ou encore d’empêché toute nouvelle implantation. En général, c’est à l’Autorité de la Concurrence de démontrer toute possibilité d’abus de position dominante. Pourtant chaque secteur des affaires est plus ou moins affecté par ce problème d’abus. Les grandes entreprises dictent ainsi les prix ainsi que les produits afin d’y apposer leur démarche, nuisant ainsi à la liberté de la concurrence.

Les sanctions sur le manquement à la libre concurrence

Ces deux pratiques sont les plus courantes dans le monde des affaires et les grandes enseignes de ce monde n’en finissent pas les utilisées sous diverses formes. Pourtant, la libre concurrence est le pilier même de l’économie moderne. Par conséquent, il est régi par des règles très strictes qui en cas de manquement peuvent conduire à de lourdes conséquences. Premièrement, pour tout entreprise ou commerce jugé coupable d’entrave à la liberté concurrentielle, les sanctions se traduisent par des amendes allant jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires annuel. Dans les cas des grandes firmes internationaux, ce chiffre peut être déduit sur leur recette annuelle mondiale. Ensuite, les dirigeants reconnus coupables de pratique anticoncurrentielle peuvent écoper de plusieurs années de prison.