Aller au contenu

Qu’est-ce qu’un crime d’empoisonnement?

Parmi les actes défendus par la loi, l’empoisonnement occupe une place conséquente. En effet, le fait d’attenter à la vie d’un individu par poison est considéré comme crime aux yeux de la loi. Ce crime traine également de lourdes sanctions pour l’intéressé qui commet l’acte. Ensuite, pour qu’il y ait situation d’empoisonnement, des circonstances sont prévues par la justice. Alors, toute personne concernée par ce crime doit dument répondre de ses actes devant la justice. Cependant, lisez cet article pour comprendre  ce qu’un crime d’empoisonnement veut insinuer.

Les situations pour parler d’empoisonnement

Pour qu’il y ait délit d’empoisonnement, il doit forcément y avoir administration. En fait, il faudra que l’auteur du crime fasse boire un liquide nuisible à la victime de son acte. La voie par laquelle l’individu a pu administrer le poison importe peu.  Le crime d’empoisonnement peut s’employer par breuvage, dans un repas, par absorption, par aspiration ou  encore par piqûre.  En plus, le poison peut ne pas  être préparé par la personne qui sera poursuivie par la justice. Une fois qu’il y a présence de poison, il est question d’empoisonnement.

Aussi, il y a la situation de tentative d’empoisonnement. Une fois que le produit toxique à faire consommer est en préparation. Encore, lorsque le produit est conçu dans le dos de la victime qui le consommera lui-même. Même si ce dernier ne l’a pas encore administré par ses propres soins. Il est question dans ces derniers cas de tentative d’empoisonnement. De même, dans certains cas de tentative d’empoisonnement, le produit peut être confié à une personne de bonne foi. Cette personne serait chargée d’administrer le produit à la personne visée.

La nature mortelle du produit

La portée du produit à administrer doit être de nature mortelle. C’est alors qu’il y a lieu d’empoisonnement.  Une fois que la substance dont l’individu fait usage est mortelle, sa consistance ne compte plus. Même si le produit est de consistance gazeuse ou poudre, du moment où il est mortel, il y a empoisonnement. Aussi, la nature du produit n’est pas ce qui définit le crime, c’est plutôt la fin à laquelle il sert. En effet, les propriétés chimiques individuelles d’un produit peuvent être sans danger, mais servir à faire du mal.

En réalité, le mélange de certains produits inoffensifs peut produire un effet criminel. Aussi, lorsque l’auteur connait l’allergie de la substance sur la victime, l’acte est qualifié d’empoisonnement. En outre, l’empoisonnement peut avoir lieu sur une seule administration de poison. En revanche, cela peut également  être sur une période donnée.  Dans ce dernier cas, le produit est consommé de façon isolée et qualifié d’inoffensif.  Cependant, il produira un effet néfaste sur la victime.

Un acte intentionnel

Conjointement similaire au meurtre, l’empoisonnement est un acte criminel intentionnel. Tout comme le meurtre est volontaire et est un acte conscient, empoisonner quelqu’un l’est également.  Dans cette dernière situation, l’auteur nourrit une intention de tuer la victime. Contrairement à un meurtre, c’est le poison qui deviendrait le moyen de tuer. Ainsi, il est simple de parler de meurtre par poison.  Alors, ce qui reste particulier pour ce cas, c’est la période de préparation du produit et celle de l’acte lui-même.